Lecture cycle III
Le petit Chaperon rouge
Cendrillon
Le chat botte
Jacques et le haricot magique
Hansel et Gretel
Le petit soldat de plomb
Le vilain petit canard
Blanche Neige
La Princesse au petit pois
Les 3 petits cochons








Lecture cycle III



Jacques et le haricot magique


Il était une fois une pauvre veuve et son fils Jacques qui avaient comme unique ressource le lait de leur
vache Blanchette qu'ils allaient vendre au marché.

Mais un jour, Blanchette tomba malade et ne donna plus de lait. La femme décida de vendre la vache au
marché et elle demanda à son fils de s'en charger. Mais, bien sûr, personne ne voulait acheter de vache
qui ne donnait plus de lait !

Jacques allait rentrer à la maison quand un vieillard s'approcha de lui. Il lui proposa d'acheter Blanchette
en échange d'une poignée de haricots: c'étaient des haricots très spéciaux qui, d'après ce qu'il disait,
étaient capables de pousser en une nuit et d'être si hauts qu'ils toucheraient le ciel. Le jeune garçon
n'arrivait pas à y croire: il lui donna la vache et prit les haricots.

Quand il raconta à sa mère la bonne affaire qu'il avait faite, elle fut très, en colère. Elle prit les haricots
et les jeta par la fenêtre et le pauvre Jacques dut aller se coucher sans dîner.

Le garçon fut réveillé par le soleil qui entrait par la fenêtre. Mais ses rayons étaient plus faibles que
d'habitude car ils avaient du mal à passer à travers le feuillage très dense qui se trouvait, maintenant,
devant la maison. Jacques se leva et regarda avec curiosité à l'extérieur. Les haricots avaient bel et
bien germé. En quelques heures, ils étaient devenus des plantes immenses dont le haut atteignait
le ciel. On n'en voyait même pas la fin. Les feuilles et les troncs formaient un escalier très pratique.
Le garçon s'y aventura et il grimpa, et grimpa tant, qu'il se retrouva dans une grande allée qui menait
à un château. Il se dirigea sans la moindre peur vers le château, dans l'espoir de trouver quelque
chose à manger. Une géante lui ouvrit la porte et il lui demanda :

- Chère madame, vous n'auriez pas quelque chose à me donner pour mon repas ?
- C'est toi qui vas servir de repas, lui dit-elle, si tu ne te sauves pas temps ! Mon mari va bientôt rentrer,
c'est un ogre et il adore les petits garçons tartinés sur du pain !

Mais la femme eut pitié de lui et le fit entrer. Elle était en train de donner du pain et du lait quand
l'ogre revint :

- Vite ! dit la femme, cache-toi bien dans le poêle et gare à toi s'il te trouve!

L'ogre était énorme et faisait très peur. Il regarda autour de lui et dit d'une voix très forte :

- Hum, hum ça sent la chair fraîche!

Sa femme fit son possible pour le distraire.

- Mais non, c'est certainement l'odeur du pot-au-feu que je t'ai préparé, viens plutôt y goûter
sans tarder !

L'ogre, rassuré, fit un repas très copieux. Puis, il se mit à compter des petits sacs pleins de pièces
d'or et s'endormit. Jacques sortit alors du poêle, prit un des sacs et se sauva en courant.
Grâce à ces pièces d'or, lui et sa mère vécurent sans problèmes pendant un certain temps.
Mais un jour, le petit sac fut vide et Jacques décida de retourner au château pour refaire des provisions.
La géante ne le reconnut pas et tout se passa comme la première fois. Quand l'ogre arriva, le jeune
garçon se cacha dans le poêle d'où il pouvait voir tout ce qui se passait dans la pièce. L'ogre prit
une poule et lui dit:

- Fais-moi un oeuf ! et la poule pondit aussitôt un oeuf en or massif!

Quand l'ogre et sa femme se furent endormis, Jacques sortit de sa cachette, prit la poule aux oeufs d'or
et se sauva à toute vitesse.
Grâce aux oeufs d'or que donnait la poule, Jacques et sa mère ne manquèrent plus jamais de rien.
Mais un jour, Jacques eut encore envie de retourner dans ce château extraordinaire.

- N'y va pas ! lui dit sa mère, il t'arriverait malheur... Mais Jacques ne put s'empêcher de grimper encore
une fois le long du haricot magique.

Arrivé dans le château, il décida de ne pas se montrer à la géante et il alla directement se cacher dans un
chaudron installé dans la cheminée. Quand l'ogre arriva, il sentit une odeur bizarre.

- Hum, hum, ça sent la chair fraîche ! dit-il. Il chercha partout mais il ne lui vint pas à l'idée de regarder
dans le chaudron. Il dîna puis il sortit une harpe d'or.

- Joue! lui ordonna-t-il. La harpe se mit à jouer d'elle-même une musique si douce et si belle que l'ogre
s'endormit sur-le-champ. Alors Jacques sortit sans faire de bruit du chaudron, prit la harpe et s'enfuit
en courant. Mais l'instrument qu'il avait entre les mains se mit à crier:

- Au secours, au secours, patron, on me vole !

L'ogre se leva et se lança à la poursuite du garçon qui était déjà en train de descendre le long du haricot
magique. L'ogre le suivit. Mais à peine arrivé sur terre, Jacques courut chercher une hache chez lui.
Et, s'y reprenant à plusieurs fois, il réussit à couper le tronc du haricot fabuleux. L'ogre eut juste le temps
de se raccrocher à l'allée qui menait au château pour éviter de s'écraser sur le sol.
Jacques, qui était déjà très riche grâce à sa poule aux oeufs d'or, devint également célèbre grâce à sa
harpe magique. Tant et si bien qu'il put même épouser une princesse.

Pour
Télécharger
ce texte :

Attention


Mot de passe

S’inscrire

Nous écrire

Exercices

en ligne

Texte à trous

1

2

3

Pour
Télécharger
les exercices :

RETOUR

Mathématique

Histoire

Géographie

Anglais

Accueil

Français

Science

Lecture

CORRECTION

Mot de passe

Téléchargement