Lecture cycle III



Lecture cycle III

Le code secret
Prem a la plaque
On a eu l'inspecteur
Clotaire a des lunettes
La rentrée des classes




Pour imprimer.
Télécharger
ce texte :

Attention


Mot de passe

S’inscrire

Contact

RETOUR

Mathématique

Histoire

Géographie

Anglais

Accueil

Français

Science

Lecture

Exercices

en ligne

Texte à trous

1

2

3

Le code secret


Vous avez remarqué que quand on veut parler avec les copains en classe, c’est difficile et on est tout le temps dérangé ?

C’est pour ça qu’à la première récré, ce matin, on a trouvé terrible l’idée de Geoffroy.

« J’ai inventé un code formidable, il nous a dit Geoffroy. C’est un code secret que nous serons seuls à comprendre, ceux de la bande. »

Et il nous a montré ; pour chaque lettre on fait un geste. Par exemple : le doigt sur le nez, c’est la lettre « a », le doigt sur l’œil gauche c’est « b », le doigt sur l’œil droit, c’est « c ». Il y a des gestes différents pour toutes les lettres : on se gratte l’oreille, on se frotte le menton, on se donne des tapes sur la tête, comme ça jusqu’à « z », où on louche. Terrible !

Alors, on a demandé à Geoffroy de nous l’apprendre, son code. On s’est tous mis autour de Geoffroy et il nous a dit de faire comme lui ; il a touché son nez avec son doigt et nous avons tous touché nos nez avec nos doigts : il s’est mis un doigt sur l’œil et nous nous sommes tous mis un doigt sur l’œil.

« Bon, a dit Geoffroy, vous vous  en souviendrez, du code ?

Et la fin de la récré a sonné.

On s’est mis en rang et Geoffroy nous a dit :

« En classe, je vais faire un message, et à la prochaine récré, on verra ceux qui ont compris. » .... En classe, la maitresse a dit de sortir les cahiers et de copier les problèmes. Et puis, pendant que la maitresse écrivait sur le tableau, on s’est tous tournés vers Geoffroy. Alors, Geoffroy s’est mis à faire des gestes ; et je dois dire que ce n’était pas facile de comprendre, parce qu’il allait vite, et puis il s’arrêtait pour écrire dans son cahier, et puis comme on le regardait, il se mettait à faire des gestes.

Il était drôlement long, le message de Geoffroy, et c’était embêtant parce qu’on ne pouvait pas recopier les problèmes, nous. C’est vrai : on avait peur de rater des bouts de message et de ne plus rien comprendre, alors on était obligé de regarder tout le temps Geoffroy qui est assis derrière au fond de la classe.

Et puis Geoffroy, a fait « i » en se grattant la tête, « t » en tirant la langue, il a ouvert de grands yeux, il s’est arrêté, on s’est tous retournés et on a vu que la maitresse n’écrivait plus et qu’elle regardait Geoffroy.

« Oui, Geoffroy, a dit la maitresse ; je suis comme vos camarades : je vous regarde faire vos pitreries ; mais ça a assez duré, n’est ce pas ? Alors, vous allez au piquet, vous serez  privé de récréation et, pour demain, vous écrirez cent fois ; « Je ne dois pas faire le clown en classe et dissiper mes camarades, en les empêchant de travailler ».

Nous, on n’avait rien compris au message. Alors, à la sortie de l’école, on a attendu Geoffroy, et quand il est arrivé, on a vu qu’il était drôlement fâché.

« Qu’est ce que tu nous disais en classe, j’ai demandé.

- Laissez-moi tranquille ! a crié Geoffroy. Et puis le code secret, c’est fini ! D’ailleurs, je ne vous parle plus, alors ! »

C’est le lendemain que Geoffroy nous a expliqué son message, il nous avait dit :

« Ne me regardez pas tous comme ça ; vous allez me faire prendre par la maitresse. »


D’après Sempé et Goscinny, le petit Nicolas et les copains

  

Le code secret
CLIQUER

AUTRES TEXTES

Le code secret

Prom's à la plaque

On a eu l'inspecteur

Clotaire a des lunettes

La  rentrée

SOMMAIRE

C'est la rentrée:

Pour
Télécharger
les exercices :

Ecouter le texte

CORRECTION

Mot de passe